Le récolte du miel des happy’culteurs

Le récolte du miel des happy’culteurs

ob_57c349_imgp1731

Jeudi 14 août, les apiculteurs du transfo se sont retrouvés pour procéder à la récolte de l’année 2014. Après une année d’efforts à entretenir les ruches, soigner les abeilles et les sauver des inondations, c’était le moment de la récompense. Même si les précédentes visites avaient permis d’espérer on ne peut jamais savoir si elle sera meilleure que celle de l’an passé.

Récupérer cette gourmandise dorée demande le respect d’un certain nombre de règles quel que soit l’importance de l’élevage. Voici le déroulement de la journée des apiculteurs qui ont oeuvré sur les 6 ruches du Transfo.

Jeudi, au pied dès 9h00, Michel, Philippe et Cyrille ont commencé par nettoyer la miellerie et désinfecter les outils et machines. Cette tache accomplie, ils ont enfilé leurs habits de protection pour aller récupérer les hausses de la première et la plus productive des ruches. Quelques minutes plus tard, les voilà revenus à la miellerie avec  27 cadres,  issus de trois hausses, la plupart gorgés de miel.

Dans un premier temps, Michel a dû initier ses deux compères à l’art de l’extraction du miel  car c’est leur première année au sein de l’atelier apiculture. Au fur et à mesure, chacun prit sa place sur les différentes étapes de la cueillette et l’équipe trouva sa vitesse de croisière.
L’après midi fut plus animée. La miellerie, ouverte aux adhérents de l’association, accueillit de nombreux visiteurs  venus soit donner un coup de main soit par simple curiosité.

Bien que la collecte des hausses soit faite par les apiculteurs ( car cela ne s’improvise pas), toutes les personnes présentes ont tenté la désoperculations des cadres. La désoperculation consiste à enlever la fine pellicule de cire qui obture chaque alvéole de miel. D’autres ont pu sexercer à l’extraction du miel avec la centrifugeuse manuelle.  A la suite de cette opération les apprentis apiculteurs ont versé le miel dans le filtreur afin de retirer le reste de cire et autres impuretés. Pour finir, le miel fut transféré dans des pots en attendant une future utilisation.

Cette année, le travail des abeilles a apporté 51 kg de miel à l’association.

Tout  adhérent du transfo intéressé par l’atelier apiculture peut s’inscrire auprès de Chloé. Une réunion doit se tenir dans les semaines à venir.
Vous souhaitez adhérer pour participer à la vie de l’atelier apiculture?  Contactez l’association par mail (lesamisdutransfo@free.fr ) ou par téléphone au 02 99 91 71 59 50.

Voici un lien vers un site apicole qui présente une ruche « pédagogique ».

Auteur : Association Les Amis du Transformateur

L'association "Les Amis du Transformateur" mène une action expérimentale de retour à la nature maîtrisé sur le territoire d'une friche industrielle à Saint Nicolas de REDON.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ